Parole de l’Eternel à mon Seigneur: Assieds-toi à ma droite, jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied. Psaumes 110:1.

L’amour du Père en faveur d’une race déchue est insondable, indescriptible et ne supporte aucune comparaison. Cet amour l’a poussé à consentir à ce que son Fils meure pour que l’homme rebelle puisse être en harmonie avec le gouvernement céleste et être sauvé du châtiment de ses transgressions. Le Fils de Dieu descendit de son trône royal et se fit pauvre par amour pour nous afin que, par sa pauvreté, nous soyons enrichis. Il devint “l’homme de douleur” afin que nous puissions être participants de la félicité éternelle. … Le Seigneur a consenti à ce que son Fils plein de grâce et de vérité se sépare d’un monde à la gloire ineffable pour habiter dans un monde souillé et corrompu par le péché, assombri par l’ombre de la mort et de la malédiction.25The Review and Herald, 28 février 1888.

Dès lors que Jésus est venu habiter parmi nous, nous savons que Dieu connaît nos épreuves et compatit à nos souffrances. Tout fils, toute fille d’Adam est à même de comprendre que notre Créateur est l’ami des pécheurs. Car en toute doctrine de grâce, en toute promesse de joie, en tout acte d’amour, dans tout ce qui nous attire quand nous méditons sur la vie terrestre du Sauveur, nous voyons “Dieu avec nous”. Matthieu 1:23. …

Par son humanité le Christ est venu en contact avec l’humanité; par sa divinité il saisit le trône de Dieu. En tant que Fils de l’homme il nous a donné un exemple d’obéissance. … L’enfant de Bethléhem, le doux et humble Sauveur, était Dieu “manifesté en chair”. 1 Timothée 3:16. … “Dieu avec nous”: ainsi notre délivrance du péché est rendue certaine, le pouvoir d’obéir à la loi du ciel nous est assuré. …

En assumant notre nature le Sauveur s’est rattaché à l’humanité par un lien qui ne sera jamais brisé, qui subsistera d’âge en âge. … “Un enfant nous est né, un fils nous est donné.” Ésaïe 9:5. En la personne de son Fils, Dieu a adopté la nature humaine et l’a transportée au plus haut des cieux. C’est le “Fils de l’homme” qui partage le trône de l’univers. … En Christ la famille de la terre et celle des cieux sont reliées l’une à l’autre. Le Christ glorifié est notre frère. Le ciel est enchâssé dans l’humanité, l’humanité est enlacée au sein de l’Amour infini.26Jésus Christ, 14, 16.

Puissance de la Grâce – Ellen White