Mais, lorsque les temps ont été accomplis, Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme, né sous la loi, afin qu’il rachetât ceux qui étaient sous la loi, afin que nous reçussions l’adoption. Galates 4:4, 5.

L’heure de la venue du Christ avait été décidée dans le conseil céleste. Et quand la grande horloge des siècles marqua l’heure indiquée, Jésus naquit à Bethléhem. … La Providence avait dirigé les mouvements des nations, les vagues des impulsions et des influences humaines, si bien que le monde était mûr pour l’apparition du Libérateur. …

La duperie du péché avait atteint son comble. Tous les moyens susceptibles de pervertir les âmes humaines étaient à l’œuvre. Le Fils de Dieu, en contemplant le monde, ne voyait que souffrance et misère. Sa pitié fut émue, car il vit avec quelle cruauté Satan traitait ses victimes. Il considéra avec compassion ceux que l’on corrompait, assassinait et perdait. …

Il était prouvé aux yeux de l’univers que l’humanité ne pouvait se relever sans Dieu. Un nouvel élément de vie et de puissance devait être communiqué par celui qui a créé le monde. … Les habitants des mondes non déchus regardaient avec un intérêt intense pour voir si Jéhovah n’allait pas se lever pour anéantir les habitants de la terre. …

Or voici qu’au lieu de détruire le monde, Dieu envoya son Fils pour le sauver. … Au moment critique où Satan paraissait sur le point de triompher, le Fils de Dieu vint chargé du message de la grâce divine. A chaque siècle, à chaque heure, l’amour de Dieu s’était manifesté envers la race déchue. Malgré la perversité des hommes, les marques de la miséricorde n’avaient pas cessé d’être prodiguées. Et quand les temps furent accomplis, la Divinité se glorifia en inondant le monde d’un flot de grâce salutaire qui ne devait jamais s’arrêter ni se retirer tant que le plan du salut ne serait pas accompli.

Satan était ravi, pensant qu’il avait réussi à avilir l’image de Dieu en l’homme. Jésus vint alors pour rétablir en l’homme l’image de son Créateur. Lui seul peut reconstituer un caractère ruiné par le péché. Il vint chasser les démons qui exerçaient une domination sur les volontés. Il vint nous arracher à la poussière et remodeler les caractères déformés, pour les rendre semblables au divin Modèle et leur communiquer la beauté de sa propre gloire.4Jésus Christ, 24-29.

Puissance de la Grâce – Ellen White