Et il dit: A quoi comparerons-nous le royaume de Dieu, ou par quelle parabole le représenterons-nous? Marc 4:30.

Le Christ trouva les royaumes de ce monde corrompus. Après son expulsion des cieux, Satan brandit l’étendard de la rébellion sur la terre, et chercha par tous les moyens à rallier les hommes sous son drapeau. Son but était d’établir un royaume qui serait gouverné par ses propres lois, soutenu par ses propres forces, indépendant de Dieu; il fit si bien qu’il y arriva, et lorsque le Christ vint sur la terre pour établir son royaume il dit, en voyant les gouvernements humains: “A quoi comparerons-nous le royaume de Dieu?” Rien dans la société ne pouvait fournir un point de comparaison. …

Le contraste était saisissant entre la méchanceté et l’oppression universelles, et la mission et l’œuvre du Christ. … Il préparait un gouvernement qui n’utiliserait pas la violence; ses sujets ne seraient pas opprimés. … Il ne venait pas en tyran, mais comme le Fils de l’homme; non pour conquérir les nations par sa puissance, mais “pour porter de bonnes nouvelles aux malheureux, … pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la liberté, et aux prisonniers la délivrance; … pour consoler tous les affligés”. Ésaïe 61:1, 2. Il vint comme divin Restaurateur apporter à l’humanité tyrannisée sa grâce abondante afin que par le pouvoir de sa justice, l’homme, aussi déchu et dégradé qu’il fût, devint participant de la nature divine. …

Jésus enseigna que son Eglise est un royaume spirituel. Lui-même, le “Prince de la paix”, est le chef de son Eglise. Dans sa personne, l’humanité, habitée par la divinité, était représentée devant le monde. Le but suprême de sa mission était d’être offert pour les péchés du monde, afin que par son sang versé, réparation soit faite pour toutes les races humaines. Avec un cœur toujours ému à la pensée de nos maladies, une oreille toujours tendue vers nos pleurs d’hommes souffrants, une main toujours prête à sauver les découragés et les désespérés, Jésus, notre Sauveur, “allait de lieu en lieu faisant du bien”. Actes 10:38. … Et tous les membres du royaume du Christ représenteront son caractère et sa nature.7The Review and Herald, 18 août 1896.

Puissance de la Grâce – Ellen White