Sois transportée d’allégresse, fille de Sion! Pousse des cris de joie, fille de Jérusalem! Voici, ton roi vient à toi; il est juste et victorieux, il est humble et monté sur un âne, sur un âne, le petit d’une ânesse. Zacharie 9:9.

C’est ainsi que le prophète Zacharie avait annoncé la venue du Roi d’Israël, cinq siècles avant la naissance du Christ. … Par cette entrée royale, le Christ se conformait à une ancienne coutume hébraïque. … Dès que Jésus se fut assis sur l’ânon, un immense cri de triomphe déchira les airs. La multitude l’acclamait comme Messie et comme Roi. … Ils ne pouvaient faire flotter des étendards royaux devant le cortège triomphal, mais ils coupaient des branches de palmiers, emblème naturel de victoire, et les agitaient avec de puissantes acclamations et des hosannas retentissants. …

Au cours de sa vie terrestre, Jésus n’avait encore jamais autorisé une démonstration pareille. Il en prévoyait nettement le résultat. Cela devait le conduire à la croix. Mais son dessein était de se présenter ainsi, d’une manière officielle, en qualité de Rédempteur. Il voulait attirer l’attention sur le sacrifice dont il couronnerait sa mission auprès d’un monde déchu. …

On n’avait jamais vu un cortège aussi glorieux. Il ne ressemblait pas à celui des plus célèbres conquérants de la terre. Aucune suite de captifs gémissants ne figurait comme trophée de victoire. Mais le Sauveur était entouré des glorieux trophées de son travail d’amour en faveur de l’homme pécheur. Ils étaient là, les captifs arrachés au pouvoir de Satan, et ils louaient Dieu de leur délivrance. Les aveugles auxquels il avait rendu la vue montraient le chemin. Les muets dont il avait délié la langue faisaient entendre les hosannas les plus retentissants. Les estropiés qu’il avait guéris sautaient de joie. … Lazare, dont le corps avait senti la corruption dans le sépulcre, et qui, maintenant, était en possession d’une pleine vigueur, conduisait l’animal sur lequel le Sauveur était assis.15Jésus Christ, 564-568.

De même que les prêtres et les gouverneurs ne pouvaient essayer de priver la terre de la lumière du soleil, de même ils ne pouvaient intercepter les rayons de gloire du Soleil de Justice.

Malgré toutes les oppositions, le Royaume de gloire était proclamé par le peuple.16The Spirit of Prophecy 3:15.

Puissance de la Grâce – Ellen White