“C’est pourquoi je dispose du royaume en votre faveur, comme mon Père en a disposé en ma faveur, afin que vous mangiez et buviez à ma table dans mon royaume, et que vous soyez assis sur des trônes pour juger les douze tribus d’Israël.” Luc 22:29, 30.

Quelle promesse nous est faite par le Seigneur dans cette déclaration! Les fidèles disciples du Christ sont appelés à régner avec lui dans le royaume qu’il a reçu de son Père. Ceux qui auront témoigné le plus de zèle à l’égard de leurs frères y seront les plus grands. Les serviteurs du Christ administreront sous sa direction les affaires de son royaume. Ils mangeront et boiront à sa table, c’est-à-dire qu’ils seront admis à vivre en étroite communion avec lui.60The Review and Herald, 4 juillet 1907.

Ceux qui poursuivent les honneurs et la gloire de ce monde commettent une grave erreur. C’est le chrétien qui s’oublie en se donnant aux autres qui s’assiéra le plus près du Christ sur son trône. …

Le Seigneur ne tient compte ni des apparences extérieures, ni des succès humains. Que de personnes dans la vie considèrent les autres avec des airs de supériorité! Elles sauront un jour que Dieu estime les hommes d’après leur compassion et leur esprit de renoncement. … Suivons l’exemple de Jésus qui allait, faisait le bien, aidait et bénissait ses semblables, essayant toujours de relever les esprits abattus. Alors, aux yeux du Seigneur, nous serons infiniment supérieurs aux égoïstes qui sont fiers de leur état. …

Dieu n’accepte pas les hommes d’après leurs capacités mais d’après leur désir de rechercher sa face et son secours. …

Il agrée les disciples humbles et reste en communion avec eux car il voit dans leur nature l’élément précieux qui supportera l’épreuve de l’orage et de la tempête, de la fournaise et de l’oppression. Notre but en travaillant pour le Maître devrait consister à amener les pécheurs à la conversion et à glorifier son nom. …

Réjouissons-nous de ce que le Seigneur n’estime pas les ouvriers de sa vigne d’après les avantages de leurs facultés intellectuelles ou l’éducation qu’il ont reçue. L’arbre est jugé d’après ses fruits. Le Seigneur coopère avec ceux qui veulent lui apporter leur concours.

Puissance de la Grâce – Ellen White