L’Eternel est dans son saint temple. Que toute la terre fasse silence devant lui! Habakuk 2:20.

Je vis un trône, et sur ce trône étaient assis le Père et le Fils. J’admirai le visage de Jésus et sa personne adorable. Mais je ne pouvais voir le Père, car une nuée glorieuse le couvrait. Je demandai à Jésus si le Père avait la même forme que lui. Il me répondit par l’affirmative, mais je ne pouvais pas le voir, car, ajouta-t-il, “si tu voyais une fois la gloire de sa personne, tu cesserais d’exister”. …

Je vis le Père se lever de son trône, et se rendre dans un chariot de feu au lieu très saint, au-delà du voile, et s’y asseoir. … Puis un chariot aux roues de flammes de feu, entouré par les anges, avança près de Jésus, qui y monta et fut conduit au lieu très saint où le Père était assis. Là, je contemplai Jésus, souverain sacrificateur, se tenant devant le Père.8Premier écrits, 54.

Deux ravissants chérubins se tenaient de chaque côté de l’arche, avec les ailes étendues au-dessus et venant se toucher un peu plus haut que la tête de Jésus debout devant le propitiatoire. Leurs faces étaient tournées l’une contre l’autre, le regard dirigé vers l’arche, représentant toute l’armée des anges considérant avec intérêt la loi de Dieu. Entre les chérubins il y avait un encensoir d’or, et alors que les prières des saints, offertes avec foi, parvenaient à Jésus et qu’il les présentait à son Père, une nuée odoriférante se dégageait de l’encens comme une fumée aux couleurs merveilleuses. Au-dessus de l’endroit où Jésus se tenait, devant l’arche, il y avait une lumière glorieuse si éclatante que je ne pus la regarder. Cela ressemblait au trône de Dieu.9Premier écrits, 251, 252.

Notre Sauveur crucifié plaide pour nous en présence du Père assis sur son trône de grâce. Son sacrifice expiatoire nous assure de notre pardon, de notre justification et de notre sanctification. L’agneau égorgé est notre seule espérance. Notre foi nous fait lever les yeux vers le Sauveur, nous pousse à nous cramponner à lui comme le seul être qui puisse nous procurer un salut total; le parfum de son offrande parfaite est accepté par le Père. … Nos victoires contribuent à la gloire du Christ. Le Seigneur éprouve un intérêt particulier pour toute l’humanité. Quel Sauveur miséricordieux ne possédons-nous pas!10The S.D.A. Bible Commentary 7:948.

Puissance de la Grâce – Ellen White