C’est moi, moi qui efface tes transgressions pour l’amour de moi, et je ne me souviendrai plus de tes péchés. Ésaïe 43:25.

Il est des personnes qui pensent qu’elles devraient être mises à l’épreuve et prouver au Seigneur qu’elles sont réformées avant de pouvoir se réclamer de sa grâce. Mais elles peuvent s’en réclamer en ce moment même. Il leur faut cette grâce, il leur faut l’Esprit du Christ pour les soutenir dans leur infirmité; sinon elles ne pourront résister au mal. Jésus aime nous voir venir à lui tels que nous sommes, pécheurs, impuissants, débiles. Nous pouvons aller à lui et nous jeter à ses pieds avec nos faiblesses, nos égarements, nos péchés. Il met sa gloire à nous entourer des bras de son amour, à panser nos blessures, et à nous purifier de toute impureté.

C’est ici que des milliers de pécheurs font erreur: ils ne croient pas que Jésus leur pardonne personnellement, individuellement. Ils ne prennent pas Dieu au mot. Tous ceux qui se soumettent au Seigneur peuvent savoir positivement que le pardon de tous leurs péchés leur est gratuitement accordé. Mettez de côté la pensée injuste que les promesses de Dieu ne vous concernent pas. Elles concernent chaque pécheur repentant. Par le ministère des anges, la force et la grâce sont communiquées à tout croyant de la part de Jésus-Christ. Nul n’est tellement pécheur, qu’il ne puisse trouver force, pureté et justice en celui qui est mort pour nous. Jésus ne désire rien tant que de nous enlever nos vêtements tachés et souillés par le péché, et de nous revêtir des robes blanches de la justice. Il nous supplie de vivre, de ne pas mourir. …

Pouvez-vous croire que quand le pauvre pécheur soupire après le retour et désire délaisser ses péchés, le Seigneur l’empêche durement de venir se jeter repentant à ses pieds? Arrière de vous de telles pensées! Rien ne peut faire plus de mal à votre âme que d’y nourrir de si injustes soupçons sur le compte de votre Père céleste. Il hait le péché, mais il aime le pécheur. … En lisant les promesses divines, souvenez-vous qu’elles sont l’expression d’un amour et d’une compassion inexprimables. Le grand cœur de l’Amour infini se penche irrésistiblement vers le pécheur. … Il désire restaurer dans l’homme son image morale. Quand vous vous approcherez de lui par la confession et la repentance, il s’approchera de vous avec la miséricorde et le pardon.33Vers Jésus, 83.

Puissance de la Grâce – Ellen White