En qui nous avons, par la foi en lui, la liberté de nous approcher de Dieu avec confiance. Ephésiens 3:12.

Parfois, les ténèbres et le découragement environneront l’âme et menaceront de nous submerger, mais nous ne devrions pas perdre confiance. Il nous faut garder les yeux fixés sur Jésus avec ou sans le sentiment de sa présence. Nous devrions chercher à remplir fidèlement chacun de nos devoirs et rester calmement au bénéfice des promesses de Dieu.

Parfois, un sentiment profond de notre indignité touchera douloureusement notre âme, mais ceci ne prouve pas que Dieu a changé à notre égard, ni nous-mêmes à son égard. Nous ne devrions faire aucun effort pour conduire l’esprit à un certain degré d’émotion. Nous ne pouvons pas ressentir aujourd’hui la paix et la joie que nous éprouvions hier. Mais, par la foi, nous pouvons saisir la main du Christ et nous confier en lui dans les ténèbres comme dans la lumière.

Satan peut murmurer: “Tu es un trop grand pécheur pour que le Christ te sauve.” Alors que vous reconnaissez que vous êtes effectivement pécheur et méprisable, vous pouvez affronter le tentateur avec ce cri: “En vertu de son sacrifice, je proclame que le Christ est mon Sauveur. Je ne me confie pas en mes propres mérites, mais dans les mérites du précieux sang de Jésus qui me purifie. En cet instant, mon âme sans force s’attache au Christ.” …

Ne vous découragez pas si votre cœur vous semble dur. Tout obstacle, tout ennemi intime de l’âme ne fait qu’augmenter votre désir d’appartenir au Christ qui est venu pour ôter votre cœur de pierre et pour le remplacer par un cœur de chair. Adressez-vous au Seigneur pour lui demander la grâce spéciale de surmonter vos fautes particulières. … Appelez le Sauveur à votre secours pour qu’il vous aide à sacrifier vos idoles et à chasser les péchés que vous caressez. Regardez Jésus par la foi, debout devant le trône du Père, lui présentant ses mains percées tandis qu’il plaide pour vous. Croyez que la force vous sera donnée par l’intermédiaire de notre Sauveur bien-aimé. …

Si nous laissions nos esprits s’attarder davantage sur la contemplation du Christ et sur le royaume céleste, nous trouverions un puissant stimulant. … A côté de la beauté du Seigneur, tous les charmes de la terre nous paraîtraient sans intérêt.36The Sanctified Life, 89-91.

Puissance de la Grâce – Ellen White