Notre Père qui es aux cieux ! Que ton nom soit sanctifié. Matthieu 6:9.

Sanctifier le nom du Seigneur, c’est parler de l’Etre suprême avec une extrême vénération. “Son nom est saint et redoutable.” Psaumes 111:9. Les noms et les qualificatifs de Dieu ne doivent jamais être prononcés à la légère. Par la prière nous pénétrons dans la salle d’audience du Très-Haut et c’est remplis d’une crainte respectueuse que nous devons nous présenter devant lui. Les anges voilent leur face en sa présence; les chérubins et les séraphins, saints et resplendissants, s’approchent de son trône dans une attitude de profond respect. Mais nous qui sommes pécheurs, ne devons-nous donc pas nous approcher de notre Seigneur et Créateur avec une sainte révérence et avec adoration?

Mais sanctifier le nom du Seigneur signifie plus que cela. Nous pouvons, comme les Juifs au temps du Christ, manifester une grande vénération extérieure pour Dieu et cependant profaner constamment son nom. “L’Eternel est miséricordieux et compatissant, lent à la colère, riche en bonté et en fidélité … (il) pardonne l’iniquité … et le péché.” Exode 34:6, 7. Au sujet de l’Eglise du Christ, il est écrit: “Et voici comment on l’appellera: l’Eternel notre justice.” Jérémie 33:16. Ce nom est attribué à chaque disciple de Jésus; c’est l’héritage de l’enfant de Dieu. Le Père donne son nom à sa famille. Pendant la détresse et les tribulations d’Israël, le prophète Jérémie priait, disant: “Ton nom est invoqué sur nous: ne nous abandonne pas!” Jérémie 14:9.

Ce nom est sanctifié par les anges des cieux et par les habitants des mondes qui n’ont point péché. En disant: “Que ton nom soit sanctifié”, vous exprimez le désir que ce nom soit sanctifié dans le monde et aussi en vous. Dieu vous a reconnus comme ses enfants devant les anges et devant les hommes; craignez donc d’outrager le “beau nom que vous portez”. Jacques 2:7. Dieu vous envoie dans le monde comme ses représentants. Vos moindres actions doivent glorifier son nom. Cette prière exige de vous que vous modeliez votre caractère sur le sien. Vous ne pouvez sanctifier son nom, vous ne pouvez le représenter dans le monde si votre vie et votre caractère ne représentent pas sa vie et son caractère. Ce n’est qu’en acceptant sa grâce et sa justice que vous y parviendrez.61Heureux ceux qui, 89.

Puissance de la Grâce – Ellen White