Sur ces entrefaites, les gens s’étant rassemblés par milliers, au point de se fouler les uns les autres, Jésus se mit à dire à ses disciples: Avant tout, gardez-vous du levain des pharisiens, qui est l’hypocrisie. Luc 12:1.

C’est la recherche de soi-même qui était à la base de l’hypocrisie des pharisiens. Ils n’avaient qu’une seule préoccupation: leur propre gloire. … Les disciples eux-mêmes, qui avaient pourtant tout quitté pour l’amour de Jésus, au moins extérieurement, n’avaient pas cessé de garder dans leurs cœurs des aspirations à de grandes choses pour leur propre avantage. … Si l’on permet au levain d’achever son action, il produit la corruption et la pourriture; de même, l’esprit d’égoïsme, cultivé, souille l’âme et amène sa ruine. Ce péché subtil et trompeur est très répandu aujourd’hui parmi les disciples de notre Seigneur. Souvent le service que nous offrons au Christ est gâté par le secret désir de glorifier le moi. … Seule la puissance de Dieu peut bannir la recherche de soi-même et l’hypocrisie.23Jésus Christ, 403, 404.

Au moment où Judas se joignit aux disciples, la beauté du caractère du Christ ne le laissait pas insensible. Il subissait l’influence de cette puissance divine attirant les âmes. Celui qui ne brisait pas le roseau froissé et qui n’éteignait pas le lumignon fumant ne voulait pas repousser cette âme tant qu’elle ressentait le moindre désir de lumière. Le Sauveur lisait dans le cœur de Judas. Il prévoyait dans quels abîmes d’iniquité il s’enfoncerait s’il n’était délivré par la grâce de Dieu. En s’attachant cet homme, Jésus le mettait en contact quotidien avec son amour. Judas pouvait devenir sujet du royaume de Dieu s’il consentait à ouvrir son cœur au Christ afin de permettre à la grâce divine d’en bannir le démon de l’égoïsme. …24Jésus Christ, 282.

Bien que personne ne fût aussi grand que lui, le Christ s’abaissa pour accomplir le plus humble devoir. Il a lui-même donné un exemple d’humilité. … Il ne voulait pas laisser à un homme le soin de donner cet enseignement. Il y attachait une si grande importance, que lui-même, l’égal de Dieu, voulut jouer le rôle de serviteur auprès de ses disciples. Alors qu’eux se disputaient la première place, lui, devant qui tout genou fléchira, et que les anges glorieux s’estiment heureux de pouvoir servir, il s’inclina pour laver les pieds de ceux qui l’appelaient leur Seigneur. Il lava même les pieds du traître.25Jésus Christ, 651, 652.

Puissance de la Grâce – Ellen White