Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce. Jean 1:16.

Dieu s’attend à ce que nous formions des caractères qui soient en accord avec le modèle placé devant nous, Jésus-Christ. Nous sommes invités à poser brique après brique, ajoutant grâce après grâce. Il nous faut découvrir nos points faibles et les corriger selon les directions indiquées. Quand une fente apparaît dans les murs d’une maison, nous savons attribuer cela à un vice de construction. Dans l’édification de nos caractères, on peut voir souvent des lézardes. A moins que ces défauts ne soient corrigés, notre maison s’écroulera quand viendra la tempête des épreuves.

Le Seigneur nous donne la force, l’intelligence et le temps nécessaires pour que nous bâtissions des caractères sur lesquels il puisse mettre le sceau de son approbation. Il désire que chacun de ses enfants possède un noble caractère formé dans la pratique d’actes louables, de sorte qu’à la fin Dieu se trouve en présence d’un beau temple équilibré dans ses formes et honoré de tous.40Child Guidance, 165, 166.

Le Christ ne nous a jamais dit qu’il était facile d’atteindre à la perfection du caractère, car le caractère noble et bien équilibré ne nous est pas donné à la naissance, ou d’une façon accidentelle. On l’acquiert par des efforts individuels, par les mérites de la grâce du Christ. Dieu nous donne les facultés, les talents; à nous de former un caractère. Nous y arrivons au prix de luttes dures et sévères avec le moi. Il faut s’examiner avec le plus grand soin et ne faire grâce à aucun trait de caractère qui serait défectueux.41Message à la jeunesse, 97.

L’âme retrouve peu à peu sa beauté originelle. Les qualités du Christ nous sont communiquées et l’image du divin retrouve sa splendeur. Les visages des hommes et des femmes qui marchent et qui travaillent avec Dieu rayonnent d’une paix céleste. Pour de telles âmes, le royaume de Dieu a déjà commencé; elles possèdent la joie du Christ, la joie d’être une source de bénédiction pour l’humanité. Le Maître leur a fait l’honneur de les accepter à son service, de les autoriser à travailler en son nom.42Jésus Christ, 302.

Comme Dieu est pur dans sa sphère, l’homme doit l’être dans la sienne. Il le sera si le Christ, l’espérance de la gloire, est formé en lui; car il imitera le Christ dans sa vie et reflétera son caractère.43Ministère évangélique, 357.

Puissance de la Grâce – Ellen White