Après ces jours-là, dit l’Eternel: Je mettrai ma loi au dedans d’eux, je l’écrirai dans leur cœur. … Car je pardonnerai leur iniquité, et je ne me souviendrai plus de leur péché. Jérémie 31:33, 34.

En vertu de cette alliance, la loi même qui avait été gravée sur les tables de pierre est écrite par le Saint-Esprit dans notre cœur. Au lieu de chercher à établir notre propre justice, nous acceptons celle du Sauveur. Son sang expie nos péchés et son obéissance nous est imputée. Alors notre cœur, renouvelé par le Saint-Esprit, est rendu capable de produire “les fruits de l’Esprit”. Par la grâce de Jésus-Christ, nous vivons désormais dans l’obéissance à la loi de Dieu.31Patriarches et prophètes, 349.

Il est deux erreurs contre lesquelles les enfants de Dieu — tout particulièrement ceux qui viennent d’accepter sa grâce — doivent spécialement se tenir en garde. La première… consiste à regarder à ses propres œuvres et à se reposer sur quelque bonne action pour rentrer dans la faveur de Dieu. Celui qui cherche à observer la loi et à devenir saint par ses efforts entreprend une impossibilité. …

L’erreur opposée est non moins dangereuse: elle consiste à croire que la foi en Jésus dispense l’homme d’observer la loi de Dieu; que la foi étant seule capable de nous rendre participants de Jésus-Christ, nos œuvres n’ont rien à voir à notre rédemption. … Et si la loi est écrite dans le cœur, ne façonne-t-elle pas la vie? … Loin de dispenser l’homme de l’obéissance, la foi et la foi seule le rend participant de la grâce de Jésus-Christ, qui le met à même d’être obéissant. …

La foi — celle qui est agissante par la charité et qui purifie l’âme — n’est pas une simple adhésion à la Parole de Dieu; c’est la reddition complète entre les mains du Sauveur de notre cœur et de toutes ses affections. C’est par le moyen de cette foi-là que l’âme est transformée à l’image de Dieu. Et ainsi le cœur qui, dans sa condition irrégénérée, ne se soumet pas à la loi de Dieu — il ne le peut même pas — trouve désormais son plaisir dans la pratique de ses saints préceptes et s’écrie avec le Psalmiste: “Combien j’aime ta loi! elle est tout le jour l’objet de ma méditation.” Psaumes 119:97. Et la justice de la loi est accomplie en nous “qui marchons non selon la chair, mais selon l’Esprit”. Romains 8:4.32Vers Jésus, 97.

Puissance de la Grâce – Ellen White