Donnez, et il vous sera donné: on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde; car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis. Luc 6:38.

Dieu bénit le travail des hommes; mais il veut que ceux-ci lui réservent sa part. Il leur dispense le soleil et la pluie; il leur accorde la santé et la possibilité de gagner leur vie. Tout provient de sa main généreuse. Il désire qu’hommes et femmes lui prouvent leur reconnaissance et lui apportent dîmes et offrandes: offrandes d’action de grâces, volontaires, de culpabilité. … Ils feront ainsi preuve de désintéressement dans leur participation à l’œuvre divine qui s’accomplit sur toute la terre.67Prophètes et rois, 536.

Dans la grande œuvre qui consiste à avertir le monde, ceux qui ont la vérité dans le cœur et sont sanctifiés par elle accompliront la tâche qui leur a été assignée. Ils seront fidèles dans le paiement des dîmes et des offrandes. Chaque membre d’église, en vertu de son alliance avec Dieu, est tenu de se refuser tout usage extravagant de l’argent dont il dispose. Que le sens de l’économie dans le foyer ne nous rende pas incapables d’accomplir notre part dans l’affermissement de l’œuvre déjà établie et la possibilité de pénétrer dans de nouveaux territoires.

Je supplie mes frères et mes sœurs à travers le monde de prendre conscience de la responsabilité qui pèse sur eux quant au paiement fidèle de la dîme. … Tenez un compte juste à l’égard de votre Créateur. …

Lui qui a donné son Fils unique afin qu’il meure pour vous, il a fait alliance avec vous. Il vous accorde ses bénédictions, et en retour il vous demande de lui apporter vos dîmes et vos offrandes. … Dieu demande à ses agents humains d’être honnêtes à l’égard du contrat qu’il a conclu avec eux. “Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, dit-il, afin qu’il y ait de la nourriture dans ma maison.” Malachie 3:10.68Conseils à l’économe, 79, 80.

Combien grand fut le don de Dieu aux hommes, et combien Dieu nous aime pour l’avoir consenti! Avec une générosité qui jamais ne pourra être égalée, il a donné, afin de sauver les fils rebelles des hommes et les amener à entrevoir ses desseins et à discerner son amour. Voulez-vous, par vos dons et vos offrandes, lui monter que vous n’estimez rien de trop beau pour celui qui “a donné son Fils unique”?69Conseils à l’économe, 21.

Puissance de la Grâce – Ellen White