En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce. Ephésiens 1:7.

Le Christ crucifié ne se contente pas d’attirer les hommes à la repentance envers Dieu dont la loi a été transgressée, … mais il a satisfait à la justice; il s’est offert en expiation. Son sang répandu, son corps brisé, donnent satisfaction à la loi violée; ainsi se trouve comblé le fossé creusé par le péché. Il a souffert dans sa chair afin de couvrir le pécheur sans défense par son corps blessé et brisé. La victoire remportée par sa mort au Calvaire brise à jamais le pouvoir accusateur que Satan exerce sur l’univers et réduit au silence ses accusations selon lesquelles l’abnégation est absente chez Dieu et n’est pas nécessaire, par conséquent, chez la famille humaine.73Messages choisis 1:400.

Le Christ était exempt de péché, sinon sa vie sur la terre et sa mort sur la croix n’auraient pas eu plus de valeur, pour accorder la grâce au pécheur, que la mort de n’importe qui. Tout en ayant revêtu l’humanité, il vécut en étroite communion avec la divinité. Il put donner sa vie comme prêtre et aussi comme victime. … C’est immaculé qu’il s’offrit à Dieu.

L’expiation du Christ scella à jamais l’alliance de grâce éternelle. Chacune des conditions dont dépendait le déversement de la grâce sur la famille humaine était remplie. Toute barrière qui entravait le libre exercice de la grâce, de la miséricorde, de la paix et de l’amour envers les plus coupables parmi la descendance d’Adam, se trouvait renversée.74The S.D.A. Bible Commentary 7:933.

Le Christ plaide dans les cours célestes pour son Eglise; il intercède pour ceux qu’il a rachetés au prix de son sang. Ni les siècles ni les millénaires n’amoindrissent l’efficacité de son sacrifice expiatoire. Rien, ni la vie, ni la mort, ni la hauteur, ni la profondeur, ne peut nous séparer de l’amour de Dieu qui est en Jésus-Christ, non parce que nous nous approchons de lui, mais parce que c’est lui qui se tient tout près de nous. Si notre salut dépendait de nos propres efforts, nous ne pourrions être sauvés; mais il dépend de celui qui est le garant de toutes les promesses. Nos possibilités peuvent paraître faibles, mais son amour pour nous est comme celui d’un frère aîné. Tant que nous restons en contact avec lui, nul ne saurait nous arracher de sa main.75Conquérants pacifiques, 492, 493.

Puissance de la Grâce – Ellen White