Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné? Matthieu 27:46. {PG 171.1}
Jésus, trahi par un baiser, fut livré aux mains de ses ennemis et emmené en hâte pour être jugé par un tribunal terrestre. … L’armée des anges regardait avec stupeur et tristesse celui qui avait été le Roi des cieux, qui avait porté la couronne de gloire et qui maintenant était chargé d’une couronne d’épines, victime sanglante de la foule en furie, déchaînée par la démence et la colère de Satan. Portez vos yeux sur l’innocente victime, la tête couronnée d’épines! Son sang s’échappe de chacune de ses veines lacérées par les coups. … {PG 171.2}
Regardez l’oppresseur et l’opprimé! Une grande foule entoure le Sauveur du monde. Les railleries et les quolibets se mêlent aux jurons grossiers et aux blasphèmes. … Le Christ, le Fils précieux de Dieu, avance, les épaules chargées de la croix. … Environné par cette immense horde d’ennemis cruels et de spectateurs hostiles, il est conduit au supplice. … Cloué sur la croix, le voici suspendu entre le ciel et la terre. … Le glorieux Rédempteur d’un monde perdu souffre le châtiment de la transgression de la loi divine. Par son propre sang, il rachète son peuple. {PG 171.3}
Oh! a-t-il jamais existé souffrances et tristesses semblables à celles qu’endura le Sauveur mourant? La séparation d’avec son Père provoqua la douleur la plus amère. Ce ne fut pas la souffrance physique qui hâta la fin de sa vie sur la croix, mais l’immense poids des péchés du monde et le sentiment de la colère de Dieu. … La terrible tentation de croire que son Père l’abandonnait pour toujours poussa Jésus à lancer de la croix ce cri déchirant: “Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné?” … {PG 171.4}
Tandis qu’en agonie il livre sa vie précieuse, c’est par la foi seulement qu’il se confie en Celui auquel il a toujours obéi avec joie. … Alors que même l’espérance lumineuse et la confiance en son triomphe lui sont refusées, il s’écrie d’une voix forte: “Père, je remets mon esprit entre tes mains.” Luc 23:46. Il connaît son Père, sa justice, sa miséricorde, son grand amour et, soumis, il s’abandonne entre ses mains.20 {PG 171.5}

Puissance de la Grâce – Ellen White