Et marchez dans la charité, à l’exemple de Christ, qui nous a aimés, et qui s’est livré lui-même à Dieu pour nous comme une offrande et un sacrifice de bonne odeur. Ephésiens 5:2. {PG 175.1}
C’est par le sacrifice de la vie de Jésus en notre faveur que nous pouvons être ce qu’il désire que nous soyons. Il faut que son caractère parfait, la pureté de ses pensées, la divinité de ses attributs manifestés dans la sainteté de sa vie soient reproduits par le chrétien afin que les hommes puissent contempler le Christ dans sa nature humaine et qu’ils désirent ainsi être semblables à lui: purs, sans souillure, entièrement agréés par Dieu, sans rides, sans taches, sans imperfections.30 {PG 175.2}
Avec quelle ferveur le Christ travailla-t-il à notre salut! Quelle dévotion sa vie révéla-t-elle alors qu’il donnait de la valeur à l’homme perdu en lui attribuant — si celui-ci se repent et s’il croit — les mérites de sa justice immaculée! Avec quelle infatigable ardeur il était à l’œuvre, au temple, dans les synagogues, dans les rues de la ville, sur la place du marché, dans les boutiques, au bord de la mer et sur les collines! Partout, il prêchait l’Evangile, soulageait les malades, se donnant entièrement à sa tâche pour accomplir le plan de la grâce rédemptrice.31 {PG 175.3}
Le Sauveur a offert son corps brisé pour racheter l’héritage céleste et donner à l’homme une nouvelle occasion d’obtenir le salut. “C’est aussi pour cela qu’il peut sauver parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur.” Hébreux 7:25. {PG 175.4}
Par sa vie sans péché, son obéissance, sa mort sur la croix du Calvaire, le Christ a intercédé pour un monde coupable, et maintenant ce n’est pas comme un simple suppliant qu’il intercède pour nous, mais comme un conquérant qui clame sa victoire. Son offrande est complète et, en tant qu’avocat, il exécute le mandat qui lui a été confié, tenant devant le souverain de l’univers l’encensoir rempli de ses mérites et des prières, des confessions et des actions de grâces de son peuple. Avec le parfum de sa justice, celles-ci montent vers Dieu en agréable odeur. L’offrande est acceptée et le pardon couvre toutes les transgressions.32 {PG 175.5}

Puissance de la Grâce – Ellen White