Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu’il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés. 1 Jean 4:10. {PG 177.1}
L’amour doit être le principe de l’action. Il est l’essence même du gouvernement divin sur la terre et dans les cieux. Il faut aussi qu’il soit à la base du caractère chrétien, car c’est le seul élément qui puisse engendrer et maintenir la fermeté. L’amour seul rendra le chrétien capable d’affronter victorieusement l’épreuve et la tentation. {PG 177.2}
L’amour se révélera par le sacrifice. Le plan de la rédemption a été conçu dans le sacrifice, un sacrifice dont on ne peut mesurer la hauteur et la profondeur. Le Christ a tout donné pour nous, c’est pourquoi il faut que celui qui le reçoit soit prêt à tout sacrifier pour lui.36 {PG 177.3}
Quand le péché d’Adam plongea l’humanité dans une misère sans espérance, Dieu aurait pu se détacher des êtres déchus. Il aurait pu traiter les pécheurs selon leur faute, commander aux anges de répandre sa colère sur le monde, et faire disparaître cette tache sombre de son univers. Mais il n’en fit rien. Au lieu de bannir l’humanité de sa présence, il s’approcha encore plus près des pécheurs. Il donna son Fils afin qu’il devînt os de nos os, chair de notre chair. … {PG 177.4}
Le don que Dieu fit à l’homme est au-delà de toute estimation. Rien ne fut négligé de la part de Dieu, car il n’aurait pas toléré qu’on déclare qu’il aurait pu faire davantage pour manifester à l’humanité une plus grande mesure d’amour. En donnant le Christ, il offrit tout le ciel.37 {PG 177.5}
Ceux qui font profession d’aimer le Christ n’ont pas saisi le rapport existant entre eux et Dieu; c’est là quelque chose qu’ils ne comprennent encore que confusément. Ils ne comprennent que vaguement la grâce merveilleuse de Dieu, manifestée dans le don du Fils unique pour le salut du monde.38 {PG 177.6}
En présence du prix infini payé pour notre rédemption, comment celui qui se réclame du nom du Christ oserait-il traiter avec indifférence le plus petit de ses enfants? … Avec quelle patience, quelle bonté et quel amour devrions-nous traiter l’héritage acquis par le sang du Christ!39 {PG 177.7}

Puissance de la Grâce – Ellen White