Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme, qui s’est donné lui-même en rançon pour tous. 1 Timothée 2:5, 6. {PG 178.1}
En Christ, la restauration et la réconciliation sont offertes à l’homme. Le gouffre creusé par le péché a été comblé par la croix du Calvaire. Une rançon totale a été payée par Jésus, grâce à laquelle le pécheur est pardonné, tandis que la justice de la loi est maintenue. Tous ceux qui croient que le Christ est une victime propitiatoire peuvent s’approcher et recevoir le pardon de leurs péchés; par les mérites du Christ, une communication a été rétablie entre Dieu et l’homme. Dieu peut m’accepter comme son enfant; j’ai la joie de l’appeler mon Père qui m’aime. … {PG 178.2}
Les meilleurs efforts que l’homme puisse produire par ses propres forces ne valent rien pour satisfaire la loi sainte et juste qui a été trangressée; moyennant la foi en Christ, on peut se réclamer de la justice du Fils de Dieu comme pleinement suffisante. Le Christ a satisfait aux exigences de la loi dans sa nature humaine. Il a subi la malédiction de la loi à la place du pécheur, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas. … Une foi sincère s’approprie la justice du Christ, et le pécheur devient un vainqueur avec le Christ; car il est devenu participant de la nature divine; ainsi la divinité et l’humanité se trouvent combinées. {PG 178.3}
C’est tenter l’impossible que de vouloir atteindre le ciel par ses œuvres, en gardant la loi. L’homme ne peut être sauvé sans l’obéissance, mais ses œuvres ne doivent pas être sa propre production; le Christ doit opérer en lui le vouloir et le faire selon son bon plaisir. … Tout ce que l’homme est capable de faire est souillé par l’égoïsme et le péché; ce qui est le produit de la foi est acceptable aux yeux de Dieu. On réalise des progrès quand on cherche à gagner le ciel par les mérites du Christ. En regardant à Jésus, le chef et le consommateur du salut, on va de force en force, de victoire en victoire; car à travers le Christ la grâce de Dieu a opéré notre salut complet.40 {PG 178.4}
Il nous est impossible d’estimer la précieuse rançon payée par le Christ pour racheter l’homme perdu. Le sentiment le plus sensible et le plus saint devrait jaillir de nos cœurs en reconnaissance d’un amour aussi merveilleux.41 {PG 178.5}

Puissance de la Grâce – Ellen White