Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon ce qu’est son œuvre. Apocalypse 22:12. {PG 245.1}
Selon le plan divin, par une faveur que nous ne méritons nullement, le Seigneur a ordonné que nos bonnes œuvres reçoivent une récompense. C’est uniquement par les mérites du Christ que nous sommes acceptés devant lui, et nos actes de bonté, nos gestes charitables ne sont que les fruits de la foi. Cependant, puisque les hommes doivent être récompensés selon leurs œuvres, nous recevrons des bénédictions pour de tels actes. … Nos œuvres en elles-mêmes et par elles-mêmes n’ont aucun mérite; nous n’avons droit à aucun remerciement de la part de Dieu. Nous n’avons fait que ce qu’il était en notre devoir de faire et nous n’aurions pas pu l’accomplir par les seules forces de notre nature pécheresse.69 {PG 245.2}
Il faut se confier en sa Parole et apporter dans tout ce que l’on fait la lumière et la grâce du Christ. Saisissons-nous du Sauveur, cramponnons-nous à lui jusqu’à ce que la puissance transformatrice de sa grâce se manifeste en nous. La foi nous est nécessaire, si nous voulons refléter le caractère divin. … La foi à cette Parole et au pouvoir régénérateur du Christ rend le croyant apte à accomplir ses œuvres et joyeux dans le Seigneur.70 {PG 245.3}
Le Christ confie ses biens à ses serviteurs, comme quelque chose qu’ils doivent utiliser pour son service. Il donne “à chacun sa tâche”. … Notre champ d’activité ici-bas est prévu de façon tout aussi précise que la place préparée pour nous dans les parvis célestes. … {PG 245.4}
Sous la forme de ses souffrances et du don de sa vie, le Christ a déjà payé le salaire de notre service volontaire. Il est venu dans le monde pour nous montrer comment et dans quel esprit il faut travailler. Il veut que nous nous appliquions à rechercher de quelle manière nous pouvons le mieux contribuer à l’avancement de son règne et à la gloire de son nom.71 {PG 245.5}
La sanctification de l’âme par l’Esprit-Saint n’est pas autre chose que l’union de la nature du Christ avec notre humanité. La religion de l’Evangile, c’est la vie du Christ en nous, un principe actif et efficace; c’est la grâce du Sauveur manifestée dans le caractère et agissant par les œuvres.72 {PG 245.6}

Puissance de la Grâce – Ellen White