C’est pourquoi les héritiers le sont par la foi, pour que ce soit par grâce. Romains 4:16a. {PG 266.1}
Hors de la grâce du Christ, le pécheur est dans un état désespéré; rien ne peut être fait pour lui; mais la grâce divine communique à l’homme une puissance surnaturelle. … C’est la communication de la grâce du Christ qui fait discerner la nature odieuse du péché et l’expulse finalement du temple de l’âme. C’est la foi qui nous introduit dans l’intimité du Christ et nous associe à lui dans l’œuvre du salut. La foi est la condition à laquelle Dieu a jugé pouvoir promettre le pardon au pécheur; non que la foi soit méritoire par elle-même, mais parce qu’elle saisit les mérites du Christ, le remède indiqué contre le péché. … {PG 266.2}
“Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice. Or, à celui qui fait une œuvre, le salaire est imputé non comme une grâce, mais comme une chose due; et à celui qui ne fait point d’œuvre, mais qui croit en celui qui justifie l’impie, sa foi lui est imputée à justice.” Romains 4:3-5. La justice consiste à obéir à la loi. La loi exige la justice, et c’est ce que le pécheur doit à la loi; mais il en est incapable. C’est par la foi seulement qu’il peut atteindre à la justice. Par la foi, il peut apporter à Dieu les mérites du Christ, et le Seigneur place l’obéissance de son Fils sur le compte du pécheur. La justice du Christ est acceptée au lieu de la faillite de l’homme, et Dieu reçoit, pardonne, justifie l’homme repentant et croyant, le traite comme s’il était juste, et l’aime comme il aime son propre Fils. C’est ainsi que la foi est imputée à justice; l’âme pardonnée avance de grâce en grâce, d’une lumière reçue à une plus grande lumière.34 {PG 266.3}
Mais le contact de la foi nous ouvre les trésors divins de la puissance et de la sagesse et ainsi, par le moyen de faibles instruments, le Seigneur accomplit les merveilles de sa grâce. {PG 266.4}
C’est cette foi vivante qui nous est grandement nécessaire aujourd’hui. Nous devons savoir que Jésus est vraiment nôtre, que son esprit purifie et affine nos cœurs. Oh! si les disciples du Christ avaient une foi authentique accompagnée de douceur et d’amour, quelle œuvre magnifique n’accompliraient-ils pas, à la gloire de Dieu!35 {PG 266.5}

Puissance de la Grâce – Ellen White