En sorte que vous ne vous relâchiez point, et que vous imitiez ceux qui, par la foi et la persévérance, héritent des promesses. Hébreux 6:12. {PG 267.1}
Nous devons nous en tenir scrupuleusement à la Parole de Dieu. Nous avons besoin de ses avertissements et de ses encouragements, de ses menaces et de ses promesses.36 {PG 267.2}
La Bible tout entière est une manifestation du Sauveur. On doit la considérer non seulement comme un document, mais aussi et surtout comme une parole que Dieu nous adresse personnellement. Lorsque ceux qui étaient dans la peine venaient solliciter son aide, le Sauveur voyait en eux tous ceux qui, dans les siècles à venir, iraient à lui avec les mêmes besoins et la même foi. Lorsqu’il disait au paralytique: “Mon enfant, tes péchés te sont pardonnés” (Matthieu 9:2) …, il parlait également pour les âmes affligées qui, plus tard, solliciteraient son secours. Il en est ainsi de toutes les promesses de la Parole de Dieu. Jésus nous les adresse comme si nous entendions réellement sa voix. C’est par elles qu’il nous communique sa grâce et sa puissance. Elles sont les feuilles de cet arbre dont parle l’ (Apocalypse 22:2) et qui sert à “la guérison des nations”. Elles deviennent la force du caractère, l’inspiration de la vie. Il n’est rien au monde qui possède une plus grande puissance de guérison.37 {PG 267.3}
Dieu aime ses créatures d’un amour fort et compatissant. Il a établi les lois de la nature, mais elles ne sont pas d’une exigence arbitraire. Chaque “Tu ne feras pas…” des lois physiques et morales implique ou renferme une promesse. En y obéissant, on s’attire la bénédiction divine, sinon, c’est le malheur qui en résulte. Les lois divines ont pour but d’amener les enfants de Dieu à vivre plus près de leur Père céleste qui veut les sauver du péché et les conduire dans la voie du bien, si toutefois ils y consentent, car il n’entend exercer sur eux aucune pression.38 {PG 267.4}
Nous avons trop peu de foi. … Il ne faut pas s’imaginer que pour exercer sa foi, il faille parvenir à un état d’exaltation. Tout ce qui nous est demandé, c’est de croire à la Parole de Dieu tout comme nous avons confiance les uns dans les autres. Il a parlé, et il accomplira sa Parole. Appuyez-vous calmement sur sa promesse, car il pense ce qu’il dit.39 {PG 267.5}

Puissance de la Grâce – Ellen White