Alors ta lumière poindra comme l’aurore, et ta guérison germera promptement; ta justice marchera devant toi, et la gloire de l’Eternel t’accompagnera. Ésaïe 58:8. {PG 273.1}
Le Seigneur a une œuvre individuelle pour chacun de nous. En voyant l’iniquité du monde telle qu’elle se révèle dans les tribunaux et dans la presse quotidienne, approchons-nous de Dieu, saisissons-nous de ses promesses vivantes, afin que la grâce du Christ demeure en nous. Nous pouvons exercer dans le monde une influence, et même une influence puissante. … Nous ne devons avoir qu’une préoccupation: celle de la gloire de Dieu. Nous devons travailler en déployant toute l’intelligence que Dieu nous a donnée… Le ciel n’attend que le moment propice pour répandre ses plus riches bénédictions sur ceux qui veulent se consacrer à l’œuvre de Dieu dans les derniers jours de l’histoire du monde.50 {PG 273.2}
Il n’y a rien en nous — venant de nous-mêmes — qui puisse exercer une heureuse influence sur les autres. Si nous nous rendons compte de notre faiblesse et de notre dépendance de la puissance divine, nous ne placerons pas notre confiance en nous-mêmes. Pouvons-nous savoir quelles seront les conséquences d’un jour, d’une heure, d’un seul instant? C’est pourquoi nous ne devrions jamais commencer une journée sans remettre à notre bon Père céleste la garde de nos voies. Ses anges ont pour mission de veiller sur nous, et si nous nous mettons sous leur garde, ils seront à notre droite à l’heure du péril. Quand nous serons inconsciemment en danger d’exercer une mauvaise influence sur les autres, ils seront à nos côtés pour nous orienter vers une voie meilleure et pour exercer sur nous une action heureuse. C’est ainsi que notre influence peut être une puissance silencieuse, inconsciente mais cependant efficace pour attirer des âmes au Christ et vers le ciel.51 {PG 273.3}
L’influence personnelle est une force; l’exercer à bon escient, c’est collaborer avec le Christ, c’est relever les âmes que le Christ relève, c’est inculquer de nobles principes, endiguer les progrès de l’immoralité. C’est répandre la grâce que le Christ seul confère, épurer et affiner la vie et le caractère du prochain, lui offrir un exemple irrépréhensible: une foi et un amour sincères.52 {PG 273.4}

Puissance de la Grâce – Ellen White