Revêtez-vous d’humilité; car Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles. 1 Pierre 5:5. {PG 299.1}
L’amour confiant et le zèle désintéressé qui caractérisaient la vie de Jean offrent à l’Eglise chrétienne des leçons d’une valeur inestimable. L’apôtre ne possédait pas naturellement cette beauté de caractère dont il fit preuve à la fin de sa carrière. Il avait de graves défauts; non seulement il était orgueilleux et ambitieux, mais impétueux et vindicatif. … Mais, sous ses lacunes, le divin Maître avait discerné un cœur ardent, sincère et aimant. Il réprima l’égoïsme et les ambitions de son disciple, et mit sa foi à l’épreuve. Il lui révéla ce que son âme recherchait si ardemment: la beauté de la sainteté et la puissance transformatrice de l’amour.39 {PG 299.2}
Les leçons de Jésus, qui présentaient la douceur, l’humilité et l’amour comme des éléments essentiels pour se développer dans la grâce et être apte à travailler dans son œuvre, furent pour Jean d’une incontestable valeur. Il faisait son profit de chacune de ces leçons et s’efforçait de vivre constamment en harmonie avec le divin modèle. Il finit par apprécier, non la pompe et la puissance terrestres, mais “la gloire du Fils unique venu du Père, pleine de grâce et de vérité”. Jean 1:14. … Jean désirait ressembler à Jésus; et sous l’influence transformatrice de cet amour du Sauveur, il devint humble et doux. Son “moi” disparaissait en Jésus.40 {PG 299.3}
Le Seigneur Jésus cherche la coopération d’instruments dociles servant à communiquer sa grâce. La première chose que doit faire celui qui veut devenir ouvrier avec Dieu, c’est d’apprendre à se défier de lui-même; ainsi seulement on peut devenir participant du caractère du Christ. Ce résultat ne s’obtient pas par la science des écoles, mais uniquement par la sagesse reçue auprès du divin Maître. … {PG 299.4}
Des hommes versés dans les arts et les sciences ont appris de précieuses leçons de la part d’humbles chrétiens considérés comme ignorants. C’est que ces obscurs disciples s’étaient instruits à la meilleure des écoles. Ils s’étaient assis aux pieds de celui qui parlait comme personne n’avait parlé avant lui.41 {PG 299.5}

Puissance de la Grâce – Ellen White