Ne te réjouis pas à mon sujet, mon ennemie! Car si je suis tombée, je me relèverai; si je suis assise dans les ténèbres, l’Eternel sera ma lumière. Michée 7:8. {PG 303.1}
Il n’y a que la puissance divine qui puisse régénérer le cœur humain et imprégner les âmes de l’amour du Christ pour ceux qu’il a voulu sauver par sa mort. Le fruit de l’Esprit, c’est l’amour la joie, la paix, la patience, la bonté, la foi, la douceur, la tempérance. Dès qu’un homme est converti à Dieu, il éprouve de nouveaux goûts, au point de vue moral, il reçoit une nouvelle force, il apprend à aimer ce que Dieu aime. … L’amour, la joie, la paix, une gratitude inexprimable envahissent son âme; les bénédictions dont il est l’objet le font s’écrier: “Ta bonté me rend fort”. Psaumes 18:36 (V. synodale). {PG 303.2}
Ceux qui attendent un changement de caractère magique sans un effort décisif de leur part pour vaincre le péché, vont au-devant d’une déception. Aussi longtemps que nous regardons à Jésus, nous n’avons rien à craindre; aucune raison de douter de ceci: il est capable de sauver parfaitement tous ceux qui viennent à lui; cependant, il faut toujours craindre que la vieille nature ne reprenne le dessus, que l’ennemi s’imagine quelque piège pour nous rendre à nouveau captifs. Il faut travailler à notre salut avec crainte et tremblement, sachant que c’est Dieu qui opère en nous le vouloir et le faire selon son bon plaisir. … {PG 303.3}
Jour après jour nous devons croître en amabilité spirituelle. Souvent nous ne réussirons pas à copier le modèle divin. Il nous faudra plus d’une fois nous prosterner aux pieds de Jésus et pleurer sur nos manquements et nos fautes; ne nous décourageons pas; prions avec plus de ferveur, croyons plus fortement, efforçons-nous à nouveau, avec plus de résolution, de grandir à la ressemblance du Seigneur. Dans la mesure où nous nous défierons de nos propres forces, nous nous confierons à la puissance du Rédempteur et nous rendrons gloire au Seigneur, qui est le salut de notre face et notre Dieu. … {PG 303.4}
C’est par la contemplation que nous sommes transformés; en méditant sur les perfections du divin Modèle, nous aurons le désir d’être complètement transformés, renouvelés à l’image de sa pureté. Par la foi au Fils de Dieu, cette transformation s’opère dans le caractère; l’enfant de colère devient enfant de Dieu.48 {PG 303.5}

Puissance de la Grâce – Ellen White