Ils seront à moi, dit l’Eternel des armées, ils m’appartiendront, au jour que je prépare; j’aurai compassion d’eux, comme un homme a compassion de son fils qui le sert. Malachie 3:17.

Les chrétiens sont les joyaux du Christ, rachetés à un prix infini. Ils doivent briller pour lui, projetant la lumière de sa bonté. Ils doivent toujours se souvenir que tout l’éclat qu’un caractère chrétien possède lui vient du Soleil de justice.

L’éclat des joyaux du Christ dépend du polissage qu’ils ont subi. Dieu ne nous oblige pas à nous faire polir. Il nous laisse libres de choisir d’être polis ou de rester à l’état brut. Mais quiconque est jugé digne d’avoir une place dans le temple de Dieu doit être soumis au polissasage. Il doit accepter que les arrêtes de son caractère soient adoucies pour qu’il puisse, par sa forme et sa beauté, représenter la perfection du caractère de Jésus-Christ. …

Le divin Ouvrier passe peu de temps sur un matériau sans valeur. Il ne polit que les pierres précieuses. Du marteau et du ciseau, il taille les bords rugueux, nous préparant ainsi à occuper une place dans le temple de Dieu. Le procédé est rigoureux et éprouvant. Il blesse l’orgueil humain. Le Christ taille profondément dans l’expérience que l’homme, dans sa propre suffisance, estime parfaite. Il ôte du caractère toute exaltation personnelle. Il enlève tout ce qui est de trop, pressant fortement la pierre contre la meule, pour que toute aspérité disparaisse. Plaçant alors le joyau dans la lumière, le Maître voit son image s’y réfléchir et il le juge digne d’une place dans son temple.

Bénie soit l’expérience, quelque sévère qu’elle soit, qui donne une valeur nouvelle à la pierre, la faisant briller d’une clarté vivante.

[Le Seigneur] a des ouvriers qu’il tirera de la pauvreté et de l’obscurité. Engagés dans les occupations ordinaires de la vie et vêtus d’habits grossiers, ils sont considérés comme de peu de valeur par les hommes. Mais le Christ voit en eux des possibilités infinies. Entre ses mains, ils deviendront des joyaux précieux qui brilleront avec éclat dans le royaume de Dieu. “Ils seront à moi, dit l’Eternel des armées, ils m’appartiendront au jour que je prépare.” Malachie 3:17.

La connaissance parfaite que le Christ possède du caractère humain le rend apte à travailler sur les esprits. Dieu sait exactement comment traiter chaque âme. Il ne juge pas comme les hommes jugent. Il connaît la valeur réelle du matériau sur lequel il travaille, préparant hommes et femmes à occuper des postes de confiance. — Manuscrit 168, 1902 (24 décembre 1902), “Le péché de médisance”.

Levez vos yeux en haut – Ellen G. White