En lui tout l’édifice, bien coordonné, s’élève pour être un temple saint dans le Seigneur. En lui vous êtes aussi édifiés pour être une habitation de Dieu en Esprit. Ephésiens 2:21, 22.

Si nous n’apprécions pas la lumière reçue et n’obéissons pas en fonction de cette lumière, conservant notre âme dans l’amour de Dieu, demeurant en Christ, ce qui pour nous eût été une bénédiction devient une malédiction. Le séducteur, et non l’Esprit de vérité, nous fait croire que nous ne pouvons pas devenir purs et saints, un peuple puissant, séparé du monde, unis par l’amour les uns avec les autres et en Christ. Nous n’avons pas à nous attendre à un sort différent de celui que notre Seigneur eut à subir. La colère de Satan contre les disciples de Jésus sera proportionnelle à la sincérité du service rendu à Dieu. Les enfants de Dieu sont plus sages et plus forts lorsque la sagesse du monde et son influence se déploient contre eux au lieu de leur montrer faveur et sympathie. …

Le temple juif fut construit en pierres de taille. Les extraire de la montagne, les tailler pour qu’elles s’ajustent parfaitement à leur place prévue dans le bâtiment avant d’être superposées, afin que la construction achevée nul n’ait entendu le bruit de la hache ou du marteau, exigea beaucoup de travail, de temps et d’argent. Les pierres qui forment le temple sacré de Dieu ne sont pas extraites des montagnes de Juda, mais rassemblées parmi les peuples, les nations et les langues. Elles ne sont pas un matériau inerte, devant être taillé au marteau et au ciseau, mais des pierres vivantes, rayonnantes de lumière. Le grand pic de la vérité les a extraites de la carrière du monde et les a placées entre les mains du Maître d’oeuvre, le Seigneur du temple, qui les polit dans son atelier, c’est-à-dire le monde. Ainsi, les angles rugueux et les difformités peuvent être adoucis; les pierres sont martelées, ciselées, équarries par la vérité divine, polies et raffinées pour prendre place dans le temple spirituel de Dieu, pour élever un temple saint à l’Eternel.

Nous sommes maintenant dans l’atelier de Dieu, et nous sommes préparés, pendant ces heures d’épreuve, à prendre place dans le temple de gloire. Nous ne pouvons nous montrer indifférents, négligents, insouciants; nous ne pouvons refuser de nous séparer du péché. Nous devrions rompre avec nos défauts de caractère et nous attendre à devenir purs et saints; notre caractère doit être modelé, ouvragé, à la façon d’un palais. Il sera … trop tard pour édifier un caractère saint lorsque Jésus reviendra. C’est aujourd’hui que nous devons nous préparer; c’est aujourd’hui que nous devons vaincre nos défauts; c’est aujourd’hui que nos péchés doivent, à l’avance, passer en jugement. Nous devons les confesser et nous en repentir pour que le pardon soit inscrit en regard de notre nom. — Lettre 60, 1886 (25 décembre 1886), à John Corliss et à sa femme, pionniers de l’œuvre en Australie.

Levez vos yeux en haut – Ellen G. White