Frères, je ne pense pas l’avoir saisi; mais je fais une chose: oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ. Nous tous donc qui sommes des hommes faits, ayons cette même pensée; et si vous êtes en quelque point d’un autre avis, Dieu vous éclairera aussi là-dessus. Philippiens 3:13-15.

Hier, c’était Noël. Avez-vous imité les mages offrant leurs dons à Jésus? Ou bien, l’ennemi a-t-il réussi à changer l’ordre des choses et introduit le culte du moi? Les cadeaux sont maintenant offerts aux amis plutôt qu’à Celui qui a consenti un si grand sacrifice pour nous. Tous les présents devraient être adressés différemment, afin qu’ils puissent être utilisés pour le salut des hommes.

La nouvelle année va commencer. Les dons ne devraient-ils pas être versés désormais sur un compte meilleur? Ne devrions-nous pas nous confesser et nous prévaloir du sang de Jésus-Christ, qui peut et veut nous purifier de tout péché? C’est pour nous qu’il se fit pauvre.

Au dernier jour, nous serons jugés selon ce que nous aurons fait. Le Christ dira: “Car j’ai eu faim, et vous ne m’avez pas donné à manger; j’ai eu soif, et vous ne m’avez pas donné à boire; j’étais étranger, et vous ne m’avez pas recueilli; j’étais nu, et vous ne m’avez pas vêtu; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas rendu visite. Ils répondront aussi: Seigneur, quand t’avons-nous vu ayant faim, ou ayant soif, ou étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et ne t’avons-nous pas assisté?” Le Christ leur dira alors: “Toutes les fois que vous n’avez pas fait ces choses à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne les avez pas faites.” Et il dira aussi: “Retirez-vous de moi, maudits; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges.” Matthieu 25:42-45, 41.

Jésus est venu donner l’exemple du sacrifice. Si nous appartenons au Christ, nous ferons les œuvres du Christ. Au lieu de nous complaire en nous-mêmes, nous chercherons le bien des autres et secourrons l’humanité souffrante. Si nous n’agissons pas ainsi, nous ne pouvons nous attendre à avoir une part avec le Christ.

Il y a tout autour de nous des âmes à gagner, et chacun a sa tâche à accomplir pour se réconcilier avec le Christ. C’est la tâche qu’il faut entreprendre en cette nouvelle année. Nous vivons pour le temps et pour l’éternité. Nous voulons que la lumière brille sur notre chemin. En retour, nous voulons partager ces bénédictions avec les autres. …

Que chacun lutte pour obtenir de meilleurs résultats pendant l’année à venir, pour vivre si près de Dieu que l’atmosphère des cieux l’environnera, pour devenir ainsi un représentant du Christ. — Manuscrit 60, 1886 (26 décembre 1886), sermon prêché à la salle communale de Tramelan, Suisse, avec Jean Vuilleumier comme interprète.

Levez vos yeux en haut – Ellen G. White