…ayant les regards sur Jésus, qui suscite la foi et la mène à la perfection; en échange de la joie qui lui était réservée, il a souffert la croix, méprisé l’ignominie, et s’est assis à la droite du trône de Dieu. Hébreux 12:2.

Que ceux qui professent croire à la vérité s’efforcent avec davantage de ferveur de suivre l’empreinte des pas du Maître, œuvrant en faveur de tous ceux qui ont besoin d’un Sauveur. Le Christ a clairement établi les conditions dont dépend le salut. “Si quelqu’un veut venir après moi, dit-il, qu’il renonce à luimême, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive.” Matthieu 16:24. Que chaque précieuse âme désireuse d’obéir à Dieu marche dans l’empreinte des pas du Rédempteur. Nous devons être doux et humbles de cœur. Nous devons porter les fruits de la justice selon les facultés que Dieu nous a données.

Ma sœur, il nous faut atteindre le ciel. Nous ne devons pas permettre à quoi que ce soit de nous priver de la vie éternelle. Soyez humble, douce, modeste, bonne, remplie de pitié et tendre de cœur. Ne regardez pas aux échecs des autres et n’en parlez pas. Souvenez-vous que vous devenez semblable à ce que vous contemplez. Pour nous, la vie éternelle vaut plus que tout. Parlons de la bonté, de la puissance et de la gloire du Christ.

Si vous laissiez briller votre lumière, vous seriez en bénédiction à l’Eglise. Par votre exemple, vous pouvez enseigner aux autres à briller. Ne répandez pas les ténèbres en élevant la puissance de l’ennemi au-dessus de celle du Seigneur Jésus. Il vous suffit d’ouvrir votre cœur aux rayons lumineux du soleil de la grâce et de la gloire du Christ. Parlez de la foi sainte, pure et sacrée. Ne témoignez pas de votre découragement, car cela plairait à l’ennemi. Parlez de la bonté de Dieu. N’avons-nous pas, à chaque pas, de quoi louer abondamment le Seigneur?

Le Christ a dit: “J’ai mis devant toi une porte ouverte, que personne ne peut fermer.” Apocalypse 3:8. Ne décourageons pas les autres en parlant des défauts du caractère. Parlez de lumière. Les cieux sont toute lumière. Le Christ est la lumière du monde. Parlez d’espoir. Prononcez des paroles réconfortantes. Ne regardez pas aux imperfections des autres. Par votre piété pratique, montrez une voix meilleure à votre entourage.

Je veux que vous retrouviez tout ce que vous avez perdu. N’agissez pas sous l’impulsion du moment, de peur de blesser les âmes. Dans votre foyer, montrez à vos enfants le chemin qui mène au Christ. Nous devons accorder une plus grande importance à la valeur de la formation qui doit être donnée au foyer — précepte sur précepte inculqué dans l’amour et la tendresse, règle sur règle, un peu ici, un peu là, dans l’affection. Des paroles douces entraîneront de merveilleux résultats. Que Dieu vous aide, ma chère sœur, c’est ma prière. — Lettre 148, 1900 (11 novembre 1900), à l’épouse adventiste du septième jour d’un homme d’affaires prospère, mais incroyant.